Séisme : précautions à prendre

Pour parer à toute éventualité, ayez toujours accessible un « kit » où vous réunirez le nécessaire pour procurer de premiers soins, s’alimenter et s’informer après un tremblement de terre. Personnalisez ce kit selon vos propres besoins. Rangez-le dans un endroit facile d’accès (coffre de voiture, abri de jardin...). Tous les membres du foyer doivent savoir où il se trouve.


Ce kit doit notamment comprendre :

  • eau, lait en poudre pour bébé et aliments longue conservation (barres aux céréales, pâtes de fruit, conserves...)
  • bouteilles d’eau
  • trousse de premiers secours (pansements, bandages, désinfectant, ciseaux...)
  • éventuellement, traitements médicaux chroniques
  • sacs poubelle, matériel et produits de nettoyage
  • lampe torche et piles
  • radio portable et piles
  • bougies, allumettes, briquets
  • réchaud à gaz
  • gants de travail
  • argent, papier d’identité et/ou copies papier ou numériques (enregistrées sur clé USB) des documents personnels (pièce d’identité, assurance, livret de famille...)
  • jeu de clés du domicile et du véhicule
  • vêtements
  • couverture ou duvet.

PNG Astuce : ayez toujours un sifflet à portée de main !

CE QU’IL FAUT SAVOIR :

1/ AVANT LE SEISME, A TITRE PREVENTIF :

Afin que vos enfants soient facilement identifiables s’ils devaient se retrouver seuls, faites leur porter une fiche d’identité en français et si possible en langue locale, indiquant leur nom, leur date de naissance, leur adresse et numéro de téléphone, leur nationalité et leurs éventuels problèmes de santé.

Repérez les lieux les plus sûrs de votre domicile (contre les murs de soutien, dans les couloirs, dans les angles des pièces, sous les tables ou bureaux solides, dans les passages voûtés ou dans l’encadrement des portes) ainsi que les endroits les plus critiques (fenêtres, miroirs, objets suspendus, cheminée, meubles en hauteur ou non scellés aux murs).

Placez les objets fragiles, lourds ou coupants sur les étagères du bas, fixez les meubles aux murs, installez des loquets de fermeture aux portes des placards, renforcez les fixations des objets suspendus, placez les lits loin des fenêtres ou cadres lourds.

Repérez les lieux de rassemblement provisoires et les centres de refuge.

Afin de pouvoir joindre facilement vos proches, dès maintenant, définissez ensemble un endroit où vous rejoindre et vous attendre après le séisme.

Si vous vous trouvez dans un endroit inconnu, repérez les sorties les plus proches, les espaces où vous protéger pendant les secousses (encadrement de portes, angle de murs...), et les éléments potentiellement dangereux (baie vitrée, climatiseurs, luminaires...).

Ce ne sont pas les tremblements de terre qui tuent mais leurs conséquences (chute d’objets, effondrement de bâtiments…).

2/ DES LA PREMIERE SECOUSSE

  • Si vous êtes à l’INTERIEUR : placez-vous près d’un mur, d’une colonne porteuse ou sous des meubles solides. Eloignez-vous des fenêtres.

Dans un immeuble, ne jamais tenter de prendre les ascenseurs !

  • Si vous êtes au LIT : attendez en vous protégeant la tête avec un oreiller.

Les objets situés au-dessus de vous peuvent tomber. De plus, les éclats de verre cassé sur le sol blessent souvent les personnes qui ont cherché à évacuer ou à sortir du lit pour se glisser dessous

  • Si vous êtes à l’EXTERIEUR : éloignez-vous le plus possible des bâtiments, des arbres, des lignes à haute tension. Accroupissez vous et protégez-vous la tête.

Les équipements comme les antennes de télévision, les cheminées, les pots de fleurs ou tout autre objet qui pourrait tomber suite aux secousses risquent de blesser toute personne se situant à proximité d’un bâtiment.

  • Si vous êtes en VOITURE : arrêtez-vous et conservez votre ceinture attachée jusqu’à ce que la secousse s’interrompe.

Les arbres, les lignes à haute tension, les poteaux, les panneaux de signalisation et d’autres éléments peuvent tomber pendant les tremblements de terre. L’arrêt limitera les risques d’accident, et l’habitacle vous protégera des chutes d’objets. Une fois la secousse terminée, procédez avec prudence. Évitez les ponts ou les rampes qui pourraient avoir été endommagés par le séisme.

  • Si vous êtes dans un MAGASIN OU TOUT AUTRE ENDROIT PUBLIC, ne vous précipitez pas vers les sorties. Eloignez-vous des étagères contenant des objets qui pourraient tomber.
  • Si vous êtes dans la CUISINE, éloignez-vous du réfrigérateur, de la cuisinière et des placards suspendus.
  • Si vous êtes dans un STADE ou un THEATRE, restez dans votre siège et protégez votre tête avec vos bras. N’essayez pas de partir avant l’arrêt des secousses. Partez alors dans le calme, de façon ordonnée.

3/ APRES LA PREMIERE SECOUSSE

En cas de séisme de faible intensité :

Rentrez chez vous avec précaution.

Aérez bien votre habitation.

N’allumez pas de flamme avant d’avoir la certitude qu’il n’y a pas de fuite de gaz.

Vérifiez que personne n’est resté coincé dans les ascenseurs. Prévenez les secours en cas de besoin.

En cas de séisme important :

Evacuez le bâtiment dès l’arrêt des secousses en faisant bien attention aux objets qui sont tombés par terre et à ceux qui menacent de le faire. Surtout, n’utilisez pas les ascenseurs !

Eloignez-vous rapidement du bâtiment.

Pensez à emporter les objets de première nécessité (par exemple une couverture en hiver).

Coupez les réseaux si vous en avez la possibilité.

Méfiez-vous des répliques. Elles se produisent fréquemment dans les minutes, les jours, les semaines, et même les mois qui suivent un tremblement de terre.

Aidez vos voisins, en particulier les plus vulnérables (personnes âgées, personnes à mobilité réduite, enfants...)

Restez loin des fenêtres. Elles peuvent se briser avec une telle force que vous pouvez être blessés même à plusieurs mètres.

Attendez-vous à ce que les systèmes anti-incendie se déclenchent même s’il n’y a aucun feu dans l’immeuble.

Si vous êtes dans un secteur montagneux, voire proche de pentes ou de falaises qui risquent de se révéler instables, soyez vigilants ! Des chutes de pierres, des éboulements et des glissements de terrain sont possibles.
En cas d’ensevelissement : se manifester en tapant sur les parois
Examinez-vous pour déceler d’éventuelles blessures. Vous pourrez mieux vous préoccuper des autres et serez plus utiles pour les secours si vous n’êtes pas blessés ou si vous avez déjà reçu les premiers soins.

Lorsque cela est possible, avant de porter assistance aux secours, protégez-vous contre d’éventuelles nouvelles blessures en mettant un pantalon, une chemise ou un tee-shirt à manches longues, des chaussures dures, et des gants de travail.

N’essayez pas de déplacer les personnes blessées sans l’avis des secours professionnels à moins qu’elles ne soient en danger immédiat pour leur survie.

Écoutez la radio.

N’utilisez le téléphone qu’en cas d’extrême urgence. Les réseaux téléphoniques seront vite saturés. Il est important que les appels d’urgence aient la possibilité d’être passés.

Vous devez surveiller vos animaux de compagnie. Il est conseillé de les placer dans un endroit clos. Leur comportement peut changer nettement après un tremblement de terre. Ils peuvent devenir agressifs.

Faites attention aux lignes électriques tombées ou aux conduites de gaz endommagées. De manière générale, évitez les secteurs endommagés.

Ne rentrez pas chez vous sans l’autorisation des autorités compétentes (Uprava Republike Slovenije za zascito in resevanje / Sécurité civil slovène). Les répliques d’un tremblement de terre peuvent endommager davantage les bâtiments fragilisés.

4/ LE RETOUR DANS LE LOGEMENT

Sachez qu’un tremblement de terre majeur n’arrive jamais seul ! Des répliques d’intensité généralement moins forte peuvent suivront pendant des mois. Vérifiez l’état de votre habitation avant d’y retourner. Signalez à votre mairie tout bâtiment endommagé.

Liste des conseils à avoir à l’esprit et des actions à entreprendre au moment du retour dans votre logement :

Vous venez de recevoir l’autorisation de pénétrer dans votre habitation temporairement ou définitivement, n’oubliez pas de :

  • Vérifier l’eau et l’électricité. En cas de fuite, ouvrez les fenêtres et les portes.
  • Nettoyer les produits toxiques renversés, les agents de blanchiment, l’essence ou autres liquides inflammables.
  • Ne pas fumer à l’intérieur des bâtiments.
  • Ouvrir les portes d’armoire et de placards avec précaution. Le contenu a pu avoir été secoué, voire cassé pendant le tremblement de terre et peut tomber, créant d’autres dégâts ou dommages.
  • Inspecter votre maison. Pour ce faire, n’employez que des lampes-torches à piles. Toute flamme peut déclencher un incendie à l’intérieur de votre logement (une fuite de gaz ou des émanations de produits inflammables ne sont pas toujours détectables à l’odeur).

Demander un avis technique sur l’état du bâtiment.

  • Inspecter soigneusement toute les conduites de cheminée. Des dommages indécelables de l’extérieur peuvent avoir été causés par la chute de débris. Des fissures peuvent être la cause, même beaucoup plus tard, d’un incendie.
  • Prendre les photos des dommages causés à votre maison comme à son contenu, elles seront utiles pour vos déclarations de sinistre.
  • Attendre l’autorisation des pouvoirs publics avant de rouvrir les réseaux.

Premiers gestes de renforcement à avoir :

Personne n’est en mesure de prédire les répliques. Si vous êtes autorisé à y entrer, votre logement ne présente pas de danger de s’effondrer dans son état actuel. Mais, en prévision des prochaines secousses, voilà les premiers gestes et réflexes de renforcement à avoir pour éviter que les dégâts n’augmentent :

  • Protéger l’édifice des dégâts ultérieurs dus à la désorganisation des tuiles, aux infiltrations à travers les matériaux de couverture ou au système de tuyauterie mal raccordé.
  • Faire désinstaller les éléments qui ne paraissent pas solides et ne sont pas indispensables à votre confort : faux-plafonds, balcon, corniches, cheminées...
  • Etayer les éléments qui ne tiennent pas bien et qui sont nécessaires à votre réinstallation : escaliers, linteaux, planchers.
  • Mettre un soutien (contrefort par exemple) aux éléments de la structure qui peuvent s’ouvrir (façade désolidarisée des murs intérieurs)

N’hésitez pas à consulter :

  • les fiches " réflexes " sur le site du ministère des Affaires étrangères

Dernière modification : 04/04/2014

Haut de page