Remise des insignes d’Officier de l’Ordre des Arts & Lettres à Neda Pagon

Monsieur Pierre-François MOURIER, Ambassadeur de France en Slovénie, a remis le 20 mars 2014 à la Résidence de France à Ljubljana, les insignes d’officier dans l’ordre des Arts et des Lettres à Madame Neda PAGON, traductrice et éditrice des plus éminents spécialistes français de Sciences humaines.

Madame PAGON, qui dirige la maison d’édition Studia Humanitatis depuis 25 ans, a consacré toute sa carrière à sa mission de passeur en traduisant et publiant les plus grands penseurs français : Ferdinand de Saussure, Michel de Certeau, Michel Foucault, Pierre Bourdieu, Tzvetan Todorov, Etienne Balibar etc.

Mme PAGON a été élevée au rang de chevalier des Arts et des Lettres en 1999 : depuis lors, son engagement en faveur de la promotion de la culture française en Slovénie n’a fait que se confirmer et s’amplifier.

Par cette distinction, la France a souhaité récompenser l’inestimable travail effectué par Mme Neva Pagon tout au long de sa carrière, en faveur du renforcement des relations et du dialogue entre la France et la Slovénie.

JPEG

Retrouvez ci-après l’allocution prononcée à cette occasion par M. l’Ambassadeur :

Chère Neda Pagon,

Sur la scène culturelle slovène, vous occupez une place à part. Docteur en sociologie de la culture, vous avez enseigné à la Faculté des lettres, à la Faculté des Sciences sociales et à la Faculté de pédagogie (dont vous avez été la vice-doyenne). Vous avez collaboré au service culturel de la radio et de la télévision slovènes. Vous êtes conseillère scientifique de l’Institut de philosophie du Centre de recherches scientifiques de l’Académie des sciences et des arts. Enfin, vous êtes traductrice du français et de l’italien, ce qui vous a valu une bourse de séjour au centre de traduction d’Arles en 2006.

Mais c’est votre activité d’éditrice que je souhaiterais plus particulièrement mettre en lumière ce soir.

Depuis 25 ans, vous êtes à la tête des éditions Studia Humanitatis, une maison prestigieuse fondée en 1985, l’une des plus anciennes de ce genre en Slovénie, où je ne crains pas de dire que vous poursuivez une œuvre, à l’image des plus grands penseurs français que vous y avez édités, comme Ferdinand de Saussure, Michel de Certeau, Michel Foucault, Pierre Bourdieu, Tzvetan Todorov, Etienne Balibar, pour n’en citer que quelques-uns, ou encore l’historien Roger Chartier que vous aviez accueilli à Ljubljana en 2011, et qui disait avec une admiration non dissimulée qu’il n’existait aucun équivalent en France de votre impressionnant catalogue.

Car ce que votre maison d’édition permet aux philosophes, sociologues, anthropologues, historiens slovènes, qui le savent bien et qui vous en sont reconnaissants, c’est à la fois un accès à un vaste panorama de la culture mondiale dans le domaine des sciences humaines et la garantie d’une excellence intellectuelle avec des auteurs, classiques et modernes, triés sur le volet et dont les textes sont proposés dans des traductions de haute tenue.

Jamais vous ne transigez avec l’exigence intellectuelle, chère Neda Pagon, et c’est sans doute l’une de vos plus grandes qualités en tant qu’éditrice. Du reste, en 2010, l’association des éditeurs slovènes vous a attribué le prix Schwentner pour votre carrière remarquable, cette carrière que vous avez consacrée à modeler le visage actuel de l’édition slovène dans le domaine des humanités.

En 1999, vous aviez été élevée au rang de chevalier dans l’Ordre des Arts et Lettres, et depuis lors, votre engagement en faveur de la promotion de la culture française n’a fait que se confirmer. Vous n’avez eu de cesse de poursuivre votre activité dans la direction francophile qui a toujours été la vôtre, continuant à éditer Claude Lévi-Strauss, Pierre Rosanvallon, Jacques Le Goff ou encore Gaston Bachelard.

Pour toutes ces raisons, je suis particulièrement heureux, chère Neda Pagon, de vous remettre, au nom de la Ministre de la Culture et de la Communication, les insignes d’officier dans l’Ordre des Arts et Lettres.

Reportage de la télévision nationale sur la Décoration de Mme Neda Pagon le 20 mars 2014 à la Résidence de l’Ambassade. (à partir de 4:14 minute)

Dernière modification : 01/04/2014

Haut de page