Remise de décoration à M. Jaroslav SKRUŠNÝ

Monsieur Pierre-François MOURIER, Ambassadeur de France en Slovénie, a remis le mercredi 7 novembre 2012 à la Résidence de France à Ljubljana, les insignes du Chevalier dans l’ordre des Arts et des Lettres à Monsieur Jaroslav SKRUŠNY, traducteur, historien littéraire et critique slovène éminent.

JPEG M. SKRUŠNÝ, en tant que traducteur de français a traduit des œuvres de Sartre, Malraux, Camus, Bataille, Goldman, Bruckner, Stendhal. M. Skrušný a reçu de nombreux prix littéraires, dont la plus haute récompense slovène dans le domaine de la traduction : le prix Sovre pour sa traduction du roman la Vie de Henry Brulard de Stendhal.

Par cette distinction, la France a souhaité récompenser le remarquable
travail effectué par M. Jaroslav SKRUŠNÝ tout au long de sa carrière qui a
contribué au renforcement des relations entre la France et la Slovénie.

JPEG - 48.6 ko
M. Pierre-François Mourier et M. Jaroslav Skrušny

A cette occasion, Monsieur l’Ambassadeur a prononcé l’allocution suivante :

Cher Jaroslav Skrušný,

En 1977, le gouvernement français vous décernait une bourse pour venir étudier à Paris, bourse dont vous avez, on ne peut mieux, profité puisqu’elle a vous a permis de suivre pendant un an le séminaire de Roland Barthes au Collège de France. Si je ne doute pas que les autorités diplomatiques d’alors avaient détecté en vous une personnalité d’avenir, il leur aurait été difficile de pressentir la carrière extrêmement brillante qui serait la vôtre.

Diplômé en littérature comparée et en français de la Faculté de Lettres de Ljubljana, vous avez été rédacteur en chef des éditions Partizanska knjiga. En 1991, vous avez été nommé rédacteur en chef des programmes culturels et artistiques de la télévision publique slovène où vous avez accompli deux mandats (jusqu’en 2000) puis vous avez occupé le poste de rédacteur en chef des programmes étrangers jusqu’en 2010.Vous avez été membre du PEN Club slovène, de l’Association des traducteurs slovènes et du conseil de la revue Nova Revija. Depuis 2008, vous êtes Président du conseil d’administration du Prix Prešeren, la récompense slovène la plus prestigieuse dans le domaine des arts, tous domaines confondus.

En tant qu’essayiste, vous avez écrit de nombreux articles d’histoire littéraire, de critique et de théorie dans les revues Problemi, Nova revija, Ampak. En tant que traducteur du tchèque et du français, vous avez traduit des oeuvres de Sartre, Malraux, Camus, Bataille, Apollinaire, Bruckner, Goldmann, Kundera, Klima, Havel, Hrabal et j’en passe. Vous avez reçu de nombreux prix littéraires, et notamment la plus haute récompense slovène dans le domaine de la traduction : le prix Sovretov pour votre excellente traduction de la Vie de Henry Brulard de Stendhal.

Vous n’avez pas abandonné Stendhal pour autant, car c’est à vous, en effet, que le public slovène doit également la récente traduction de Lamiel. Tous les grands romans de Stendhal sont traduits en slovène, il me semble, mais s’il s’avérait que de petits bijoux comme Le Rose et le Vert ou Mina de Vanghel fussent encore inédits, je vous en prie, cher Jaroslav, n’hésitez pas à persister, pour notre bonheur à tous, dans ce tropisme beylien.

Pour votre remarquable et constant engagement en faveur de la culture, et notamment de la culture française, pour votre brillante carrière à des postes-clés dans les institutions culturelles de la Slovénie et pour votre inlassable activité de passeur de littératures étrangères, au nom du Ministre de la Culture, je vous fais chevalier dans l’Ordre des Arts et Lettres.

JPEG - 44.8 ko
M. Jaroslav Skrušny et Mme Anne Duruflé

Dernière modification : 01/04/2014

Haut de page