Remise de décoration à Hilda Zalokar et Marija Vreček Sajovic

Monsieur Pierre-François Mourier, Ambassadeur de France en Slovénie, a remis le 16 décembre 2013 à la Résidence de France à Ljubljana, au nom du ministre de l’Education nationale, les insignes du Chevalier dans l’ordre des Palmes Académiques à Mmes Hilda Zalokar et Marija Vreček Sajovic, professeurs de français, pour leur contribution éminente en faveur du rayonnement et de la diffusion de la langue française.

Durant toute sa carrière d’enseignante, Mme Zalokar a réussi à donner le goût de la langue française à ses élèves. Son engagement pour le théâtre scolaire et son dynamisme ont largement contribué à développer l’enseignement du français de manière ludique, notamment chez les jeunes. La création, à son initiative, d’un festival de théâtre francophone qui se déroule à Kranj depuis 2001 en constitue un exemple remarquable.

Mme Marija Vreček Sajovic est une personnalité reconnue de l’Association des professeurs de français de Slovénie. Elle est particulièrement investie dans les projets liés à la sphère éducative et les actions visant à favoriser le plurilinguisme.

Elle a aussi contribué au succès du partenariat entre les villes de Kranj et de La Ciotat, grâce aux échanges scolaires qui se déroulent entre jeunes lycéens slovènes et français depuis plus de 15 ans.

JPEG

A l’occasion de cette cérémonie, M. l’Ambassadeur a prononcé les allocutions suivantes :

Mesdames et Messieurs les Professeurs,
Chers amis et chers collègues,
Mesdames et Messieurs,

Vous me voyez très heureux de vous accueillir, ce soir, à la résidence de l’Ambassade de France, pour cette cérémonie de remise des diplômes des Palmes Académiques.

C’est d’abord un plaisir d’accueillir deux personnalités centrales de notre dispositif de coopération pour le français, les Professeurs Hilda Zalokar et Marija Vreček Sajovic, qui se consacrent au quotidien à la plus belle des causes, celle de l’éducation et de la formation des jeunes générations. En raison de leurs actions et de leur dévouement, méritent une reconnaissance particulière.

C’est aussi, par cette cérémonie, l’occasion de montrer combien les autorités françaises sont attachées à honorer, en présence de leurs amis et proches (et exceptionnellement ce soir en présence également de hautes personnalités du ministère français des Affaires étrangères, le Quai d’Orsay), celles et ceux qui se consacrent au rayonnement de notre langue.

Ce faisant, et c’est un troisième motif de satisfaction, cette manifestation est une nouvelle opportunité, parmi bien d’autres, de témoigner de la qualité des relations entretenues au quotidien entre l’Institut français de Slovénie, l’Association des professeurs de français et les instances du ministère de l’Education (Mme Bronka Strauss est parmi nous) et de son opérateur principal, le centre de l’Education (ZAVOD) (Madame Simona Cajhen, venue de Celje, est également avec nous ce soir) .

Chère Hilda Zalokar, chère Marija Vreček Sajovic, je profite également du fait que vous soyez étroitement liées, toutes les deux, à la région de Kranj pour souligner le soutien permanent des autorités de cette ville, qui contribuent, ainsi que la direction du lycée économique et de l’école Orehek, à la mise en œuvre de vos projets visant à valoriser la langue française.

Chère Hilda Zalokar,

Permettez-moi de retracer, devant vos proches, les grandes étapes de votre parcours professionnel. Diplômée de français et d’anglais, vous avez toujours affiché très clairement votre préférence pour la langue française tout au long de votre carrière d’enseignante de 1996 à 2007. Dans un pays traditionnellement tourné davantage vers la culture germanique, vous avez réussi à promouvoir le français avec une réelle efficacité, tant sur le plan local que national.
Du reste, votre nom résonne toujours de manière élogieuse dans l’établissement où vous avez mené la plus grande partie de votre carrière, l’école Orehek. Les jeunes gens qui ont eu la chance de suivre votre enseignement, vos collègues, l’équipe de direction du collège, vous sont tous reconnaissants d’avoir mené des projets innovants, pour lesquels vous avez été récompensés en 2005, il faut le souligner, par les autorités éducatives de ce pays.
Depuis votre retraite en 2007, vous êtes toujours aussi active !

Vous accompagnez et épaulez les jeunes professeurs qui reprennent vos enseignements afin d’assurer la relève, avec pour ambition le développement de l’amour de la langue française auprès des jeunes. L’apprentissage par les activités théâtrales est un support que vous avez toujours exploré : dans votre classe et au sein de toute la Slovénie, y compris à l’Ecole française de Ljubljana. Votre passion pour le théâtre scolaire et votre dynamisme ont largement contribué à développer l’enseignement de notre langue dans les écoles. C’est vous qui avez créé le festival de théâtre et de chanson francophone de Kranj, qui réunit depuis 2001 des troupes de jeunes collégiens.
Plus de 400 jeunes gens sont conviés chaque année à ce festival et grâce à vous, les enfants peuvent s’amuser en s’exprimant en français, prendre du plaisir à apprendre notre langue. Ce festival bénéficie évidemment du soutien de cette Ambassade et du ministère slovène de l’éducation nationale, et vous y êtes toujours aussi présente aujourd’hui qu’à ses débuts. Et si j’ajoute à tout cela le fait que vous êtes toujours très impliquée dans l’Association des professeurs de français de Slovénie, je peux le dire : oui, décidément, vous êtes une retraitée surtout virtuelle !

Ce soir, chère Madame Zalokar, c’est avec bonheur que je vous témoigne notre reconnaissance, par cette décoration qui distingue votre profond dévouement à l’égard de la jeunesse de ce pays et la place éminente que vous y réservez à la langue française.

Hilda Zalokar, au nom du ministre de l’Education nationale, je vous fais Chevalier dans l’Ordre des palmes académiques.

Chère Marija Vreček Sajovic,

Diplômée de la Faculté des Lettres de Ljubljana, vous êtes depuis 20 ans Professeur de français et d’allemand au lycée économique France Prešeren de Kranj et actrice de premier plan, comme Hilda Zalokar, de l’Association des professeurs de français de Slovénie. Avec enthousiasme, avec entrain, avec bienveillance, vous vous impliquez dans tous les projets mis en œuvre par l’Association et par votre établissement, ce très beau et très moderne lycée économique de Kranj que je connais bien, et où grâce à vous se déroulent de nombreux événements : le traditionnel festival de théâtre et de chanson francophone dont nous venons de parler, qui y tiendra sa 13ème édition en mai 2014 ; mais aussi le congrès annuel des professeurs de français, qui s’est déroulé le 30 novembre et auquel je n’ai pas pu participer en raison d’un événement commun, ce jour-là, avec le Président de la République de Slovénie ; et enfin, la remise des prix des concours scolaires liées à la langue française.

Vous êtes convaincue du rôle primordial que jouent les échanges scolaires dans la motivation des élèves et avez su établir un partenariat s’inscrivant dans la durée avec la ville de La Ciotat : depuis 15 ans, La Ciotat et Kranj développent de fructueuses rencontres scolaires, alternant chaque année séjours en Slovénie et en France. Très expérimentée dans le montage de projets européens visant à motiver les jeunes apprenants de français, vous êtes toujours disponible pour aider vos collègues de français à mettre en œuvre des actions visant à favoriser le plurilinguisme. Peut-être nous parlerez-vous tout à l’heure d’accueillir à Kranj, sur une thématique économique, un groupe de lycéens, accompagnés de leurs professeurs, au mois d’avril 2014.

Pour toutes ces raisons, c’est un plaisir pour moi de vous témoigner la reconnaissance de la France qui a souhaité honorer votre engagement pédagogique et la place que vous y réservez à la langue française.

Madame Vreček Sajovic,
Au nom du ministre de l’Education nationale, je vous fais Chevalier dans l’Ordre des palmes académiques.

Dernière modification : 01/04/2014

Haut de page