Affaires sociales

L’Ambassade a un rôle de conseil, d’information et d’aide auprès des ressortissants français dans différents domaines : santé, scolarité, famille, retraite, sécurité sociale, aides financières en cas de difficultés, allocations consulaires...

Les prestations sociales versées par des organismes sociaux français (allocations familiales, Revenu de solidarité active, Aide au retour à l’emploi) sont conditionnées à la résidence du bénéficiaire en France. Leur versement est donc suspendu lors d’un déménagement à l’étranger.

Pour certaines catégories de personnes et dans certains pays (hors Europe), un dispositif spécifique a été mis en place pour les Français résidant à l’étranger.

Ce dispositif a été supprimé dans de nombreux pays de l’Union européenne mais subsiste pour le moment en Slovénie.

Le Conseil Consulaire pour la Protection et l’Action Sociale (CCPAS) se réunit une fois par an à l’automne pour examiner les propositions d’attribution d’aides sociales aux Français résidant en Slovénie et éligibles au dispositif : personnes handicapées, personnes âgées ayant de très faibles ressources, enfants en détresse…

Le formulaire de demande peut être téléchargé ici :

Word - 167.5 ko
Le formulaire de demande d’aide sociale
(Word - 167.5 ko)

, ou sollicité par courriel auprès du service consulaire (admin-francais.ljubljana-amba@diplomatie.gouv.fr). Les dossiers complets doivent être déposés avant le 15 octobre de l’année en cours.

Les dossiers incomplets ne pourront être examinés et seront donc automatiquement rejetés par le Conseil Consulaire.

Conditions générales pour solliciter une aide :

  • Résider en Slovénie
  • Être français, régulièrement inscrit au registre des Français de l’étranger

Allocation de solidarité

  • Disposer de très faibles revenus (revenus inférieurs au taux de base, soit 390€) ;
  • Être âgé d’au moins 65 ans, (60 ans en cas d’inaptitude au travail attestée médicalement).

Allocation adulte handicapé

  • Disposer de très faibles revenus (revenus inférieurs au taux de base, soit 390€) ;
  • Être âgé d’au moins 20 ans ;
  • Être titulaire d’une carte mobilité inclusion en cours de validité, délivrée par une MDPH (maison départementale des personnes handicapées) en France et attestant d’un taux d’incapacité au moins égal à 80%.

Pour les personnes qui souhaitent faire une demande de carte mobilité inclusion auprès d’une maison départementale des personnes handicapées (MDPH) :

Allocation enfant handicapé

  • A ce jour, aucune condition de ressources (sous réserve de modification) ;
  • Être âgé de moins de 20 ans ;
  • Être titulaire d’une notification d’une MDPH (maison départementale des personnes handicapées) en France en cours de validité et attestant d’un taux d’incapacité au moins égal à 50%.

Pour les personnes qui souhaitent faire une demande de carte mobilité inclusion auprès d’une maison départementale des personnes handicapées (MDPH) :

Dernière modification : 30/05/2019

Haut de page